AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Discours de B. Leroux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSHAL DUNDEE
Range Officer II
Range Officer II
avatar

Masculin Nombre de messages : 3062
Age : 75
Localisation : Nimes
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Discours de B. Leroux   17.01.17 18:45



BONNE LECTURE.....

Discours de M. Bruno Le Roux, prononcé à l'occasion de l'inauguration du service central des armes, à Nanterre le jeudi 12 janvier 2017.
Monsieur le Préfet,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les chefs de service et les agents de l’Etat,
Mesdames et Messieurs,
Il y a un peu plus d’un an, le macabre 13 novembre 2015, quelques heures à peine avant les attentats de Paris qui firent tomber 130 victimes sous les balles des terroristes, mon prédécesseur présentait, ici même à Nanterre, le plan de lutte contre les armes illégalement  détenues et annonçait l’installation du nouveau service central des armes, dont un décret officialisera l’existence dans quelques jours.
Sachez que je suis particulièrement heureux d’être parmi vous aujourd’hui et de procéder à cette inauguration, et il ne s’agit pas là d’une simple formule : depuis  plus de vingt ans, je me bats contre la détention et la circulation illégales des armes dans notre pays. C’est un des fils rouges, si je puis dire, de ma vie politique.  C’est un sujet que je n’ai jamais lâché.
En tant que maire, en tant que député et désormais en tant que ministre de l’Intérieur, c’est un sujet qui mobilise et mobilisera toujours toute mon attention.
J’ai été élu maire d’une ville de la banlieue parisienne, Epinay-sur-Seine en Seine-Saint-Denis,  en 1995. Dès cette époque, j’ai compris qu’il fallait agir sur ce sujet. Les armes étaient présentes dans les quartiers, que l’on disait déjà sensibles. Les premiers trafics en provenance des pays de l’ex-bloc de l’Est  se mettaient en place et conduisaient à voir apparaitre des armes plus lourdes dans nos villes. Je me suis rendu compte que les trafics s’alimentaient les uns les autres, que les tensions s’élevaient et que la présence des armes augmentait le niveau de violence globale sur nos territoires.
C’est dans cette période que je me suis forgé une conviction. Une conviction toute simple : personne ne devrait posséder une arme sans raison valable. Dans notre pays, seuls les forces de sécurité, les personnes dûment habilitées, les tireurs sportifs et les chasseurs ne devraient pouvoir détenir une arme, selon des modalités de contrôle précisément définies.
Car la possession et la circulation des armes est en soi un facteur d’insécurité.
J’ai donc pris, dès ces années là,  sur le plan politique, des initiatives pour faire évoluer la législation, mobilisant des collègues maires, des élus locaux, sensibilisant des parlementaires parmi mes amis politiques et déposant, dès que j’ai moi-même été élu député,  une proposition de loi, visant à interdire la possession de toute arme à feu. Nous étions en 1998.  Par la suite, j’ai été associé à toutes les réflexions et les initiatives sur ce sujet. J’ai rendu en 2010 un rapport d’information sur les violences par armes à feux et l’état de la législation, qui a été à l’origine de la loi du 6 mars 2012, relative à l’établissement d’un contrôle des armes, moderne, simplifié et préventif.
Vous le voyez, sur cette question, mon combat est ancien et il est tenace.
C’est pourquoi, je suis particulièrement heureux – je le redis - d’installer le service central des armes et à cette occasion, de dresser devant vous un premier bilan de la mise en œuvre du plan de lutte contre les armes illégalement détenues, que Bernard CAZENEUVE avait présenté ici même.
Nous le savons : l’action publique, pour être efficace, nécessite d’agir sur plusieurs leviers, simultanément.  Je vais les évoquer rapidement.
En premier lieu, les leviers opérationnels.
Des résultats importants ont été obtenus. Si le secret de l’enquête et de l’instruction interdit d’être trop précis sur le démantèlement, bien réel, de réseaux importants, agissant sur le territoire national ou au niveau international, je veux saisir l’occasion pour donner quelques chiffres.
Le niveau des saisies judiciaires et administratives d’armes à feu est parlant : entre 2010 et la fin de l’année 2016, leur nombre, toutes catégories confondues, a augmenté de près de 260 %, passant de 2 722 en 2010 à 9 845 fin 2016.
On doit bien sûr se garder de toute interprétation trop rapide de ces chiffres : il serait erroné d’en tirer la conclusion que les détentions illégales d’armes ont augmenté dans cette proportion. S’il est clair que des armes très dangereuses, des fusils d’assaut, par exemple du type Kalachnikov, se trouvent sur notre territoire en plus grand nombre que par le passé, et cela pour de multiples raisons, dont celles liées à la fin des guerres d’indépendance dans les Balkans, l’efficacité des services compte évidemment pour l’essentiel dans ces chiffres. Leur capacité à développer de nouveaux outils doit notamment être saluée. Je pense ici à la création du fichier national d’identification balistique qui depuis sa mise en œuvre en février 2016 a permis 57 rapprochements positifs et conduit à l’élucidation de faits graves.
Parmi ces saisies se trouvent également les saisies administratives réalisées depuis le début de l’état d’urgence.  Ces saisies représentent plus de 600 armes, parmi lesquels près de 80 armes de guerre.
Je tiens à en féliciter ici les forces de sécurité.
Deuxième point : l’adaptation du cadre normatif aux besoins et aux menaces.
Dès le lendemain des attentats de janvier 2015, des négociations en vue de la révision de la directive du 18 juin 1991 relative au contrôle de l’acquisition et de la détention des armes ont été conduites par mon prédécesseur, visant trois objectifs :
premier objectif : assurer la traçabilité des armes sur le territoire européen en uniformisant leur marquage ;
second objectif : appliquer des règles communes de neutralisation des armes, empêchant leur réactivation, comme y sont parvenus – hélas !- les auteurs de certains attentats terroristes ;
et enfin, troisième objectif, interdire purement et simplement certaines armes particulièrement dangereuses.
La France a été à l’initiative sur ce sujet, le Ministre de l’Intérieur a été à l’initiative, ne dérogeant pas au principe de fermeté qui est le sien : aujourd’hui, nous ne pouvons que nous féliciter de constater que cet objectif de lutte contre les trafics d’armes soit désormais prioritaire au plan européen.
Nous avons également adopté, sans attendre, certaines dispositions nous permettant de mieux prévenir les comportements à risque.
Ainsi, en 2016, le Fichier National des Interdits d’Acquisition et de Détention d’Armes, le FINIADA, a été modifié pour renforcer la prévention des comportements à risque.
Les fédérations de tir sportif  peuvent désormais avoir accès à ce fichier, comme c’était déjà le cas pour la fédération nationale des chasseurs et les armuriers. Ces professionnels sont donc désormais en situation de refuser de délivrer une licence aux personnes faisant l’objet d’une mesure d’interdiction. Sans licence, il est impossible à ces personnes d’acquérir une arme.
Ce dispositif a démontré toute son efficacité : 450 signalements ont été faits l’an dernier par la fédération nationale des chasseurs et 950 par la fédération française de tir. Près de 1 400 personnes, interdites de détention d’armes, ont ainsi été écartées par ces fédérations.
Je saisis l’occasion qui m’est donnée pour saluer, à cet égard, l’excellence de la coopération que le ministère de l’Intérieur entretient depuis 18 mois avec les professionnels sur ces sujets. Le Comité Guillaume TELL, dont je salue le secrétaire général, a été un partenaire actif, pleinement associé à cette politique publique.
Car le Ministre que je suis ne fait pas d’amalgames : je sais combien les partenariats nationaux et locaux, avec les chasseurs, les armuriers, les tireurs sportifs, notamment en termes de renseignement, sont décisifs pour atteindre nos objectifs. En même temps, les professionnels comprennent que notre Plan, loin d’avoir été élaboré contre eux, mais bien avec eux, vise des armes qui, bien que possédées et manipulées dans les règles de l’art par ces professions, peuvent voir, par leur circulation, par leur vol, leur usage détourné et utilisé dans les pires circonstances. Tous les détenteurs d’armes ne sont donc pas suspects : mais toutes les armes, quelle que soit la vertu de leur détenteur, peuvent aboutir au pire. Aussi, je souhaite, en 2017, pouvoir poursuivre des échanges aussi fructueux avec le Comité qu’ils le furent en 2015 et 2016.
D’autre part, le décret du 15 février 2016 recense désormais les personnes condamnées par la justice à une peine d’interdiction de détenir une arme ou à une confiscation d’arme, et non pas seulement, comme précédemment, celles faisant l’objet d’interdictions administratives. Toutes les interdictions sont donc désormais recensées et prises en compte.
La loi du 3 juin 2016 a renforcé les dispositions pénales concernant les armes et leurs trafics. Elle ouvre la possibilité pour les préfets de prononcer une interdiction administrative d’acquisition et de détention d’armes sur la base de comportements signalés dangereux.
J’ai la conviction que ces mesures de police administrative – qui sont appliquées avec prudence et discernement par les préfets - sont l’un des meilleurs moyens de prévention des risques et des menaces pour la sécurité de nos concitoyens.
Enfin, la politique de contrôle des armes et explosifs civils est désormais inscrite dans un cadre coordonné. Avec l’accord du ministre de la Défense, nous avons décidé d’unifier toutes les compétences se rapportant aux armes civiles et un décret va organiser le transfert de certaines compétences qui relevaient précédemment du ministère de la Défense, au ministère de l’Intérieur.
Troisième point que je souhaite évoquer rapidement : celui des moyens dédiés à cette politique de contrôle de la circulation des armes.
Nous avons renforcé les effectifs des préfectures, 50 emplois ont ainsi été créés. C’est un renforcement important.
Les préfectures ont par ailleurs reçu une « boîte à outils » visant à homogénéiser et rationaliser les pratiques concernant le contrôle des armes. Des évolutions notables sont intervenues dans les pratiques, qui ont une réelle valeur ajoutée en termes de sécurité publique, un meilleur partage des informations par exemple.
Quatrième point : le suivi de la circulation des armes. Celui-ci ne peut se faire sans outils informatiques puissants et adaptés.
C’est un chantier de plusieurs années. Il vise à  construire une véritable plate-forme d’échanges sur la traçabilité des armes entre acteurs institutionnels, professionnels et  services de sécurité, qui  s’apparentera au système d’immatriculation des véhicules.
Mesdames, Messieurs, vous l’aurez compris : notre ambition est clairement de faire du contrôle des armes une véritable politique publique.
Cette politique publique nécessite une gouvernance unique confiée à un service spécialisé : le service central des armes.
Je l’installe aujourd’hui à Nanterre.
Je forme des vœux de pleine réussite dans la conduite des missions qui sont les siennes et je veux saluer celles et ceux qui ont et auront à le faire fonctionner.
Ce service à compétence nationale est directement rattaché au secrétaire général du ministère. Cela témoigne, à mes yeux, de son importance et de sa dimension transversale et interministérielle.
il animera le réseau des préfectures, qui bénéficieront ainsi désormais d’un interlocuteur unique et spécialisé au niveau central, qui saura en retour leur indiquer les conduites à tenir et harmoniser les pratiques locales ;
il assurera une mission d’expertise des armes, indispensable au classement des armes, au centre d’un réseau d’établissements experts : je le dis clairement, je tiens à cette collégialité ;
il contrôlera l’activité des professionnels des armes et des explosifs, « sur pièces et sur place » ;
il délivrera bientôt les autorisations de fabrication et de commerce des armes civiles, aujourd’hui données par le ministère de la Défense, dans le cadre du nouveau partage des compétences en matière d’armes entre les deux ministères que j’ai évoqué précédemment.
enfin, il prendra désormais en charge la coordination interministérielle du renseignement sur les armes civiles.
J’ai d’ores et déjà  demandé au responsable du service, Monsieur Pascal GIRAULT, que je remercie de son engagement, de mettre en œuvre, sous l’autorité de Denis ROBIN, Secrétaire général du ministère, plusieurs actions fortes, qui constituent des mesures fondatrices de cette nouvelle politique publique de contrôle des armes qu’il convient de conduire :
d’une part, c’est le service central des armes, qui procèdera au classement des armes, classement qui conditionne leur régime administratif ;
d’autre part, une fois classées, les armes doivent être tracées : le principe de l’encodage systématique des armes à feu aux fins de traçabilité sera prochainement  posé par décret et un identifiant numérique unique sera associé à chaque arme à feu mise sur le marché. Chaque arme aura donc, comme les véhicules, son identifiant intangible et unique, garantissant son suivi administratif.
Nous avons enfin voulu l’adoption immédiate de mesures renforçant la sécurité publique.
Les armes dites « à blanc » devront désormais répondre à des critères techniques très précis pour être proposées à la vente. Tel ne sera pas le cas, si elles n’ont pas été conçues et fabriquées dès l’origine pour exclure le tir de projectiles. Des actes criminels et terroristes ont en effet été commis avec des armes de ce type, dont les spécifications techniques, trop imprécises, ont permis la transformation en armes létales. Cela ne doit plus être possible.
D’autres mesures s’imposent sans attendre : des mitrailleuses démilitarisées peuvent aujourd’hui être acquises au titre du tir sportif. Or, ces armes sont potentiellement reconvertibles en armes automatiques, tirant par rafale, dont on conçoit sans peine la particulière dangerosité. Elles seront désormais interdites.
Enfin, des mesures seront prises pour interdire une pratique commerciale douteuse, consistant, pour certains professionnels au demeurant peu nombreux, à proposer à leurs clients des séances de tir avec des armes de guerre, kalachnikov par exemple, qui sont en tout état de cause interdites à la vente aux particuliers. Cette pratique est à l’évidence injustifiée. Elle sera prohibée.Mesdames et messieurs, telles sont les principales mesures qui permettront de conforter cette nouvelle politique publique du contrôle des armes civiles, qui s’appuie elle-même sur les mesures prises, dès le lendemain de l’annonce du plan armes, ici même à Nanterre, voici un an.
Alors que nos concitoyens sont légitimement en demande d’un Etat plus protecteur, nous voici aujourd’hui, avec le service central des armes, je n’ose le dire, mieux « armés » pour affronter ce défi et assurer cette protection. J’insiste enfin sur ce point : ce service central des armes n’est pas que celui du ministère de l’Intérieur, c’est celui de l’Etat tout entier, et à ce titre, je lui demande de travailler résolument en interministériel pour agréger toutes les compétences et toutes les bonnes volontés, qui ne seront jamais trop nombreuses pour lutter contre ce fléau.
Longue vie au service central des armes, vive la République et vive la France.
Je vous remercie.
Partagez :

tchin2 tchin2

_________________
La loi,toute la loi, rien que la loi!...

Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité, ne mérite ni l'une ni l'autre et fini par perdre les deux ( Benjamin Franklin )

REGULATOR
RO I - promo Uzès juillet 08 - RO II - promo TNV 2010
THE OLD WEST GUN FIGHTERS - Société Provençale de Tir - Remoulins
Revenir en haut Aller en bas
Gran'pa Jef
Range Officer II
Range Officer II
avatar

Masculin Nombre de messages : 837
Localisation : Greenwood Gang (Provence)
Date d'inscription : 13/01/2011

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   18.01.17 0:19

Merci pour l'info!
Cela fait peur...
Revenir en haut Aller en bas
http://fapha.blogspot.com
Cattleman Joe
Bronco Buster
Bronco Buster
avatar

Masculin Nombre de messages : 187
Age : 51
Localisation : La cueva del volcan
Date d'inscription : 24/12/2015

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   18.01.17 8:34

"Parmi ces saisies se trouvent également les saisies administratives réalisées depuis le début de l’état d’urgence. Ces saisies représentent plus de 600 armes, parmi lesquels près de 80 armes de guerre"

Fichtre ! Impressionnant ! Je suis abasourdi par de tels chiffres ! c'est énorme ! 80 armes de guerre saisies sur notre territoire !
Voilà qui rassurera la "ménagère de 50ans".
Perso.... lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://owfs-sass.forum-canada.net/forum
Captain Jack Richie
Regulateur
Regulateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 953
Age : 58
Localisation : Mountain harbor
Date d'inscription : 21/08/2013

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   18.01.17 8:43

Il s'agit là d'un discours bien préparé par ses chargés de communication.
Les professionnels, chasseurs et tireurs sont caressés dans le sens du poil mais chaque phrase, chaque mot, laissent sous-entendre un durcissement de l'accès à notre sport.
Malheureusement, à la lecture de ce message, tout citoyen non concerné par les armes ne peut qu'adhérer à sa démarche... confused
Revenir en haut Aller en bas
Mike Donovan Blueberry
Range Officer II
Range Officer II
avatar

Masculin Nombre de messages : 1763
Age : 52
Localisation : Là où il pleut quand les nordistes débarquent
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   18.01.17 17:03

Captain Jack Ritchi a écrit:
Il s'agit là d'un discours bien préparé par ses chargés de communication.
Les professionnels, chasseurs et tireurs sont caressés dans le sens du poil mais chaque phrase, chaque mot, laissent sous-entendre un durcissement de l'accès à notre sport.
Malheureusement, à la lecture de ce message, tout citoyen non concerné par les armes ne peut qu'adhérer à sa démarche... confused

C'est tout l'art du Politicien, on te caresse le popotin à la vaseline et c'est le dernier Tango à Paris.
L'art du journaliste sera de dire : regarder comme il est gentil il avait prévu une bonne dose de vaseline.

2016 année de baise
2017 à la moulinette
tu finiras.

fet1 cul sec

jsors

_________________
Mike Donovan Blueberry
CAS 055 - OWFS 065
SASS 80768 Member Life
RO 1 Promo Uzès 07/08
RO 2 Promo LST 09/10
RO WB Promo DOT 2017
[i]With guns we are citizens, without we are subject.
1/ Be safe
2/ Have fun
3/ No bullshit
4/ Refer to rules 1,2 & 3.

Mes amis m'appelle Mike Do, mes ennemis appellent des renforts... 2gunslol!

- Général Schwartkofp, pensez vous, que vous pourrez pardonner les commanditaires des attentats du 11 Septembre ?
- Vous savez seul Dieu pardonne, mon job, consiste à organiser la rencontre.

If the Orlando Terrorist does not represent all Muslims,   ... Why does he represent all GUN OWNERS ?
Revenir en haut Aller en bas
Dobby Singleshot
Range Officer II
Range Officer II
avatar

Masculin Nombre de messages : 1270
Age : 69
Localisation : De plus en plus au Sud.
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   19.01.17 10:44

+1 avec l'analyse générale, bien entendu. confused

J'ai bien aimé les "mitrailleuses démilitarisées". Entre une NANA52 et un vieux 24/29, comment voulez-vous qu'un rédacteur énarque s'y retrouve, lui qui n'a même jamais vu un 49/56, un MAT49 ou même un FAMAS ...

Proverbe français : "Chassez le naturel il revient au galop".

Détail technique; Marlon Brando préfère le beurre. affraid papy
Au moins, c'est comestible ...


_________________
Dobby Singleshot # Dob Oldybooh
SASS (L) 85344
CAS/F - OWFS - OPSS 121 x 3
RO2 Uzès 2013

"C'est par les élites que tout pourrit"
Charles de Gaulle
"Les honneurs sont la fausse monnaie de l'Honneur"
Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
Dobby Singleshot
Range Officer II
Range Officer II
avatar

Masculin Nombre de messages : 1270
Age : 69
Localisation : De plus en plus au Sud.
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   19.01.17 12:19

Ah oui, j'avais oublié un truc ...

M. le Ministre appartient à la même formation politique que M. Jospin.

En 2002 ( avril...) la FFTir comptait environ 125 000 licenciés, M. Jospin était resté sur la touche pour moins de voix que ça.

Actuellement, la barre des 200 000 tireurs détenteurs légaux et respectueux des lois est largement franchie.

Il n'y aurait pas des espèces d'élections, cette année??

Et les candidats à la députation, qui se présenteront devant nous juste après les "présidentielles", on peut aller les voir, dans leurs réunions, on peut leur demander des rendez-vous pour discuter le bout de gras ...

Vous dites décrets, Monsieur le Ministre ? Nous le savions.
Le texte de 2012, -votre texte-, était très bien tortillé pour ne pas avoir à demander l'avis des élus du peuple.

Mais un décret, ça s'abroge, surtout quand on peut sentir son confortable faudesteuil trembler sous son vénérable postérieur.

AUX URNES, CITOYENS.

En tant que tireurs, totalement étrangers à la moindre menace violente pour nos concitoyens, nous 'leur' devons bien ça...

Petite citation complémentaire:
"Si tu ne t'occupes pas de politique, la politique s'occupera de toi."

_________________
Dobby Singleshot # Dob Oldybooh
SASS (L) 85344
CAS/F - OWFS - OPSS 121 x 3
RO2 Uzès 2013

"C'est par les élites que tout pourrit"
Charles de Gaulle
"Les honneurs sont la fausse monnaie de l'Honneur"
Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
Dobby Singleshot
Range Officer II
Range Officer II
avatar

Masculin Nombre de messages : 1270
Age : 69
Localisation : De plus en plus au Sud.
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   20.01.17 12:13


_________________
Dobby Singleshot # Dob Oldybooh
SASS (L) 85344
CAS/F - OWFS - OPSS 121 x 3
RO2 Uzès 2013

"C'est par les élites que tout pourrit"
Charles de Gaulle
"Les honneurs sont la fausse monnaie de l'Honneur"
Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
Gran'pa Jef
Range Officer II
Range Officer II
avatar

Masculin Nombre de messages : 837
Localisation : Greenwood Gang (Provence)
Date d'inscription : 13/01/2011

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   21.01.17 22:14

Dobby Singleshot a écrit:
papy
REMEMBER
papy

http://www.l'express.fr/informations/les-tireurs-sportifs-en-ligne-de-mire_632580.html

C'est vieux, hein?
Qu'est-ce qui a changé ???

Good shot Dobby!

Lisez et relisez!
(Pour de multiples raisons... , ça devrait nous rappeler qqc...)
Revenir en haut Aller en bas
http://fapha.blogspot.com
Dobby Singleshot
Range Officer II
Range Officer II
avatar

Masculin Nombre de messages : 1270
Age : 69
Localisation : De plus en plus au Sud.
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   23.01.17 11:06

Eh voui....

Voilà la suite des goodn , compilée par un redjacket Chti.
(Vous voyez, ces zigotos-là peuvent servir de temps en temps....)

C'est un peu long, (comme lacune ...) mais ça vaut son pesant de PNF 2

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Bonjour.

Ci-dessous une mise à jour sur le projet de modification de la directive européenne 91/477/CE sur les armes à feu.

Le trilogue (discussions entre Parlement Européen, Conseil européen et Commission Européenne) vient de se terminer.

Vous trouverez via ce lien le texte qui sera voté le jeudi 26 janvier.
https://www.docdroid.net/rVeAiou/trilog-ergebnisse-2014-2019-plmrep-committees-imco-dv-2017-01-25-firearms-4columns-en.pdf.html

Vous pourrez aussi le trouver sur le site du Parlement européen :
http://www.emeeting.europarl.europa.eu/committees/agenda/201701/IMCO/IMCO(2017)0125_1/sitt-3789868
En cliquant sur le point n°20 de l’agenda) « 4Column - Control of the acquisition and possession of weapons (Firearms Directive)”

Pour résumer :


   1. Toute arme semi-automatique issue d’une arme automatique d’après cette modification passerait en catégorie A6.
   2. Toute arme longue semi automatique dans laquelle est inséré un chargeur de plus de 10 cartouches passerait en catégorie A7.
   3. Toute arme de poing dans laquelle est inséré un chargeur de plus de 20 cartouches passerait en catégorie A7.
   4. Toute arme longue dont la longueur peut être ramenée à moins de 60 cm par une crosse télescopique, pliable ou amovible passerait en catégorie A8

Pour rappel catégorie A = Interdit.

Pour l’instant, les tireurs sportifs, enfin certains (sous des conditions que chaque état membre sera libre de définir), pourraient se voir octroyer des dérogations. Je répète, selon la volonté des états membres…

La nouveauté dans ce projet (qui n’existait pas dans le texte précédent), page 95, en bas, est que les répliques d’armes anciennes passeraient sous le champ de la directive. Ce qui pourrait vouloir dire obligation de les déclarer comme chez certains de nos voisins européens. Pour rappel, la catégorie D européenne ce sont les armes lisses à 1 coup par canon, les armes à poudre noire n’entraient pour l’instant pas dans le champ de son application…

L’extrait (page 95 via le lien, 96 dans la version.pdf du site du Parlement) :

“ 13b) Where Member States have national laws addressing antiques, these weapons are not subject to the requirements of the Directive. Reproductions of antique firearms do not however have the same historical importance or interest attached to them and may be constructed using modern techniques which can improve their durability and accuracy. As such, those reproduction firearms should be brought within the scope of the Directive and be subject to its provisions. Other items, such as airsoft devices, fall outside of the definition of a firearm and are not regulated elsewhere in the Directive, so the provisions of this Directive are not applicable.”

Soit en français :

“ 13b) Lorsque les États membres ont des lois nationales concernant les antiquités, ces armes ne sont pas soumises aux exigences de la directive. Les reproductions d'armes à feu anciennes n'ont cependant pas la même importance historique ou l'intérêt qui leur est attaché et peuvent être construites en utilisant des techniques modernes qui peuvent améliorer leur durabilité et leur exactitude. En tant que telles, ces armes à feu de reproduction devraient être introduites dans le champ d'application de la directive et être soumises à ses dispositions. D'autres éléments, comme les dispositifs d'airsoft, ne relèvent pas de la définition d'une arme à feu et ne sont pas réglementés ailleurs dans la directive, de sorte que les dispositions de la présente directive ne sont pas applicables. »

Il semble donc que le projet européen de modification ne veuille pas faire de jaloux entre les tireurs…

Aussi, je vous prie de bien vouloir faire suivre ce mail à vos membres, de manière qu’ils soient informés de la situation, et pas surpris de ce qui risque de se passer dans un avenir proche si personne n’y fait rien.

Je me tiens à votre disposition pour toute question relative à la modification de la directive et ses conséquences. J’essaierai d’y répondre dans la mesure de mes compétences et des informations dont je dispose.

Il est de notre devoir d’informer, de nous mobiliser, pour essayer pendant qu’il est encore temps de lutter contre ce projet. Et cela devient urgent…

ATTENTION : ce qui se trouve ci-dessus est la future directive appliquée A MINIMA. Rien ne garantit qu’un Etat membre ne l’applique pas plus sévèrement.

Il me semble utile aussi d’indiquer les différentes associations de défense des tireurs et possesseurs d’armes, aux niveaux européen et français que vous connaissez peut-être déjà :

Firearms United :
Site : https://firearms-united.com/fr/
Facebook : https://fr-fr.facebook.com/FirearmsUnitedFrance/

Unpact :
Site : http://www.unpact.net/
Facebook : https://fr-fr.facebook.com/Unpact-Member-261387460861275/

UFA : http://www.armes-ufa.com/

Je vous prie d’agréer l’expression de mes sincères salutations.
XXXXXXXXXXXX pour respecter notre droit de réserve.
En fait, c'est bel et bien la FFTir qui aurait déjà dû réagir, mais nos patrons ont d'autres soucis... ( note du Hibou acidulé...)

Tireur sportif, arbitre départemental ISSF, arbitre régional T.A.R Ligue Nord Pas-de-Calais.

_________________
Dobby Singleshot # Dob Oldybooh
SASS (L) 85344
CAS/F - OWFS - OPSS 121 x 3
RO2 Uzès 2013

"C'est par les élites que tout pourrit"
Charles de Gaulle
"Les honneurs sont la fausse monnaie de l'Honneur"
Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
Captain Jack Richie
Regulateur
Regulateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 953
Age : 58
Localisation : Mountain harbor
Date d'inscription : 21/08/2013

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   22.03.17 8:37



Le mardi 21 mars 2017 est à marquer d'une pierre blanche !
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Dobby Singleshot
Range Officer II
Range Officer II
avatar

Masculin Nombre de messages : 1270
Age : 69
Localisation : De plus en plus au Sud.
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   22.03.17 10:36

fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3
fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3 fetes3


fetes3 fetes3 fetes3 fetes3

_________________
Dobby Singleshot # Dob Oldybooh
SASS (L) 85344
CAS/F - OWFS - OPSS 121 x 3
RO2 Uzès 2013

"C'est par les élites que tout pourrit"
Charles de Gaulle
"Les honneurs sont la fausse monnaie de l'Honneur"
Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
Mike Donovan Blueberry
Range Officer II
Range Officer II
avatar

Masculin Nombre de messages : 1763
Age : 52
Localisation : Là où il pleut quand les nordistes débarquent
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   22.03.17 11:13

Son discours était autant bidonné que son CV.

fetes3 fetes3 fetes3

_________________
Mike Donovan Blueberry
CAS 055 - OWFS 065
SASS 80768 Member Life
RO 1 Promo Uzès 07/08
RO 2 Promo LST 09/10
RO WB Promo DOT 2017
[i]With guns we are citizens, without we are subject.
1/ Be safe
2/ Have fun
3/ No bullshit
4/ Refer to rules 1,2 & 3.

Mes amis m'appelle Mike Do, mes ennemis appellent des renforts... 2gunslol!

- Général Schwartkofp, pensez vous, que vous pourrez pardonner les commanditaires des attentats du 11 Septembre ?
- Vous savez seul Dieu pardonne, mon job, consiste à organiser la rencontre.

If the Orlando Terrorist does not represent all Muslims,   ... Why does he represent all GUN OWNERS ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discours de B. Leroux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discours de B. Leroux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» diaporma section + discours
» proposition de discours pour l'AG
» Pierrick Leroux nouveau sur ce forum
» Discours de femme (non motarde) sur la moto !
» Plus révélateur qu'un grand discours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.A.S.S France :: Warning and Présentation :: REGLEMENTATION FRANCAISE-
Sauter vers: